# #
Accueil > Dossiers thématiques > MENA > Santé (mentale)

Santé (mentale)

Mutuelle

S’il est reconnu « Mineur étranger non accompagné » (MENA) par le Service des tutelles, il a droit à une assurance maladie s’il répond à une des conditions suivantes établies dans la Circulaire aux organismes assureurs du 9 mai 2008:

• S’il a plus de 6 ans, le mineur doit avoir fréquenté depuis trois mois consécutifs l’enseignement de niveau fondamental ou secondaire dans un établissement d’enseignement agréé par une autorité belge
• S’il a moins de 6 ans, le mineur doit avoir été présenté à une institution de soutien préventif aux familles agrée par une autorité belge (Kind en Gezin ou ONE) ou être inscrit dans un établissement d’enseignement maternel ;
• Il est dispensé de l’obligation scolaire par le service communautaire compétent.

Sont exclus de ce régime les mineurs qui peuvent déjà, dans une autre qualité, avoir droit aux soins de santé en vertu d’un autre régime belge par exemple en tant que « résident » en possession d’un CIRE) ou étranger d’assurance soins de santé. L’intervention du CPAS dans les frais de soins de santé ou la prise en charge médicale par FEDASIL ou une institution communautaire ne peuvent pas être considérés comme tels.

C’est le tuteur qui doit inscrire le MENA à la mutuelle de son choix.

La procédure à suivre pour l’introduction d’une demande d’affiliation à une mutuelle est expliquée dans la circulaire de l’INAMI du 9 mai 2008.
Voir également www.medimmigrant.be

Santé mentale

Le parcours d’exil (et les motifs liés à l’exil) peut être, pour nombre de MENA, source de ruptures et parfois de traumatismes. Face à ces vécus de violences (parfois sexuelles), de ruptures familiales, d’automutilations,  de conflit de loyauté entre ici et là-bas, se pose la question de comment accompagner au mieux ces jeunes?
Si vous êtes à la recherche de services adaptés n'hésiter pas à nous contacter afin qu'on puisse vous orienter au mieux.